Courbaril

Histoire

CourbarilLe courbaril de son nom scientifique Hymenea courbaril est natif de l'Amérique tropical, il s'est répandu par la suite dans les Antilles, l'Amérique centrale et le sud. Il est aujourd'hui fréquent dans les forêts sèches et semi-humides des Petites Antilles.

Le courbaril est connu essentiellement pour ses propriétés thérapeutique pectorales et antiasmatiques, sédatives et cicatrisantes.

Variétés

Le nombre de variétés est inconnu. L'arbre a un bois rouge foncé, très dur. Il possède de grosses gousses couleur brune très dures, arrondies aux extrémités. Elle renferment 1 à 8 graines. Ces dernières qui se cachent derrière une pulpe farineuse, jaunâtre, sucrée, à l'odeur et à la saveur musquées.

Certains éléments sont un remède de la toux et de l'asthme. Il est employé pour soulager les douleurs rhumatismales et musculaires.

Vertus médicinales

Depuis longtemps, les tribus indiennes d'Amazonie l'utilisent à des fins médicinales. Il a été recommandé parle Docteur brésilien J.Monteiro Silva qui le recommanda contre les diarrhées, les dysenteries, l'asthénies, les gaz intestinaux, l'hématurie et l'hémoptysie.

Les sécrétions de Courbaril appelées « gomme copal », sont utilisées comme médicament, mais aussi comme vernis très estimés par les sociétés amazoniennes et néo-coloniales.

Utilisation

CourbarilLa pulpe fraîche se déguste crue lors de balades en forêt. Au Brésil, elle est transformée en poudre et rentre dans la composition de diverses préparations (boissons énergétiques, etc...).

Son bois rouge est très utilisé en ébénisterie.

Publicités Google