Pitaya ou fruit du dragon

Vitamines: 

Riche en vitamines A et C, Calcium

Histoire

Pitaya ou fruit du dragonLe pitaya ou pitahaya (du taïno « fruit écailleux ») de son nom scientifique Hylocereus spp, également connu sous le nom de « fruit du dragon » (ou dragon fruit), est le fruit de différentes espèces de cactus hémiépiphytes, et plus particulièrement de celles de l’espèce Hylocereus undatus (anciennement H. triangularis).

Contrairement à ce que son nom indique (fruit du dragon), le pitaya n'est pas originaire de Chine mais d'une zone s'étendant du Mexique à l'Amérique centrale ! Le fruit n'aurait cependant pas été importé en Martinique mais s'y trouverait avant même l'arrivée des premiers Indiens.

En effet, l'espèce Hylocereus Undatus serait native des Petites Antilles. Le cactus aux allures de vignes vierges a par la suite, été importé au Vietnam par les colons français au début du 19ème siècle. Initialement, les fruits y étaient réservés à la famille royale puis à la bourgeoisie locale. Ils devinrent ensuite le premier produit d’exportation du Vietnam et rivalisèrent en prix avec le fruit vedette d’Asie, le durian.

Variétés

Pitaya ou fruit du dragonLe pitaya mesure une dizaine de centimètres et pèse environ 350 grammes. Sa chair est comestible et ressemble par sa texture et la présence de petits pépins noirs à celle du kiwi, avec un goût cependant beaucoup plus doux. Il existe trois sortes de fruits provenant d’autant d’espèces distinctes, tous comestibles, à basse teneur en calories et portant une peau épaisse à petites feuilles :

- Hylocereus undatus, pulpe blanche et peau rose (variété qu'on retrouve en Martinique).

- Hylocereus polyrhizus, pulpe rouge et peau rose.

- Selenicereus megalanthus, pulpe blanche et peau jaune.

Vertus médicinales

Le pitaya a des vertus digestives entre autres en ce qui concerne la constipation, car les graines de ce fruit ont un léger effet laxatif.

Le pitaya est un fruit très peu calorique. 100 grammes de fruit ne contiennent qu’une cinquantaine de calories et le pitaya est riche en vitamines, minéraux, fibres, antioxydants et bêtacyanine (principalement la variété à chair rouge). Le pitaya rouge (Hylocereus sp.), a une faible teneur en vitamine (de 116 à 171 mg par gramme de pulpe fraîche).

Cependant la pulpe est riche en antioxydants comme la bêtacyanine (de 0,32 à 0,41 mg) et des composés phénoliques : son indice ORAC est de 8,8 à 11,3 (activité antioxydante par g exprimées en micromoles de Trolox équivalents).

C'est également une source d'Omega-3. Elle aide aussi à réduire le taux d’acide urique dans le sang et favorise ainsi la prévention de la goutte. Apportant vitamines, minéraux et fibres, le « fruit du dragon » est une excellente réserve d’antioxydants : un véritable concentré de bien-être !

Le pitaya peut diminuer les risques d'hypertension artérielle ou de maladies cardio-vasculaires. L’expérience de manger un pitaya est proche de celle du kiwi.

Utilisation

Pitaya ou fruit du dragonIl se consomme cru. Pour en tirer le maximum de ses bienfaits, il est conseillé de le consommer en dehors des repas. Les graines ont la taille des graines de sésame et sont disséminées dans la pulpe. Elles sont donc absorbées avec le fruit.

On peut également en faire du jus ou du vin. Il s'apprécie aussi en smoothie en compagnie du fruit de la passion et de la mangue. La grosse fleur du pitaya est aussi comestible et on peut en faire du thé.

Publicités Google