Ven tan dèyè té pri, douvan pa té sav

Traduction: 
Il y a vingt ans que le derrière était pris, le devant ne le savait pas.

On ne s'aperçoit pas rapidement d'une chose qui se passe chez soi.

Publicités Google