Pâques

La fête de Pâques en Martinique est très suivie en raison du nombre important de chrétiens en particulier catholiques de l'île. Ainsi depuis des générations, les traditions se sont transmises même si certains aléas font que la tradition a de plus en plus de mal à être respectée. Pâques en Martinique se prépare dès le premier jour de carême à savoir le jeudi suivant le mercredi des cendres. C'est en effet à cette date que la pêche aux crabes est ouverte. Les hommes d'une même famille préparent si besoin est, des ratières avec des planches de bois et des clous. Ces ratières seront utilisées pour la capture des crabes. Le crabe de terre se capture dans des espaces ruraux, des champs (canne ou banane) ou régions de mangroves. A cet effet, les zones du centre atlantique sont les plus prisées (Vauclin, François, Robert, Trinité).

La capture du crabe se faisait par le passé essentiellement de nuit. Sitôt la nuit tombée, les hommes allaient poser les ratières par dessus les trous des crabes (cf photo ci-contre). Le piège offre aux crabes un appât (nourriture choisie par les chasseurs de crabes) qui dès qu'ils l'avaient pris étaient alors capturés. Le lendemain, ils revenaient alors prendre les crabes des ratières qu'ils mettaient ensuite dans une cage. Ils répétaient l'action jusqu'à ce qu'ils aient suffisamment de crabes pour eux et leur famille.

Une fois capturés, les crabes sont nourris et « nettoyés ». C'est à dire qu'ils sont nourris de façon à ce qu'ils évacuent tous les « déchets » avalés les jours précédents leur capture. Les crabes sont nourris à base de feuilles d'arbres à pain ou de fruits et légumes (mangues, noix de cocos, piments, canne, tomates, maïs, etc...).

Le Vendredi Saint, vendredi précédant Pâques, qui marque la crucifixion de Jésus-Christ pour les Chrétiens, les martiniquais catholiques vont d'abord en famille à la messe puis aux différents chemins de croix de l'île faisant ainsi un pèlerinage en chantant et priant. A la fin des traditions plus religieuses, ils préparent des acras à base de morue, crevettes, poissons, oursins ou autres viandes.

A Pâques, les femmes préparent le plat traditionnel : le matoutou. C'est aux hommes bien souvent que revient la tâche de tuer les crabes. Les crabes sont tués puis brossés. les carapaces sont jetées ou réutilisées par la suite pour la préparation de farces servies comme entrée. Les pattes et pinces sont les ingrédients essentiels du matoutou. Elles sont assaisonnées à base d'ail, d'oignon, sel, poivre, persil. Certaines personnes préfèrent laisser reposer la préparation pendant plusieurs heures car le goût n'en serait que meilleur.

Ensuite les crabes sont cuits dans la préparation avec l'ajout de tomates découpées en morceaux et diverses épices locales (colombo, piment, laurier, clous de girofle, bois d'inde, etc), selon la convenance bien sûr. Une fois les pattes et pinces devenues oranges, les crabes sont prêts à être dégustés. Parallèlement à cela, le riz est préparé. Le riz est alors mélangé aux crabes et le matoutou est prêt ! La famille peut alors passer à table.

Le matoutou est mangé soit le dimanche de Pâques bien que la tradition veuille que le dimanche le repas soit familial et composé de viandes (coq, ragoût de cabris, viande de porc ou de mouton), soit le lundi en famille au bord des plages. Le Lundi de Pâques les plages sont prises d'assaut par les familles martiniquaises et il faut souvent se lever très tôt si on veut avoir une table et des bancs.

Souvent en dessert, les hommes préparent des sorbets au coco directement sur les plages avec des sorbetières manuelles qu'ils actionnent en moulinant avec la force de leurs bras. Des concours de matoutou sont organisés sur une plage choisie au hasard.

En 2015, le concours

de la « Patte d'or » à la Pointe Marin. La « Pince d'or » se tient le dimanche de Pâques à Grand-Rivière. Si vous souhaitez aller à la plage ce lundi soit vous devrez partir très tôt ou encore vous armer de patience !

Le repas de Pâques est également celui du lundi de Pentecôte, mangé également au bord de la mer.

Allez, Joyeuses Pâques à tous !

Fêtes et tradition

La Martinique étant chrétienne, elle célèbre les fêtes religieuses selon des traditions propres. Ainsi Pâques, la Toussaint et Noël c'est une gastronomie, une animation, des rites mais avant tous des grands moments de solidarité et de communion populaire.
- Carnaval
- Pâques
- Toussaint
- Noël

Publicités Google