Toussaint

La Martinique est très respectueuse des fêtes chrétiennes étant donné la forte proportion de chrétiens (+ de 90% de la population) dans l'île. La Toussaint est une fête très marquée en Martinique. Si en France, la Toussaint n'est concentrée que sur le seul 1er Novembre. En Martinique, ce sont bien deux jours qui sont consacrés à la Toussaint. Les deux journées sont fériées à savoir le 1er et le 2 novembre chaque année. Il n'y a pas de différence notoire dans la façon d'appréhender les deux jours. A l'instar de toutes les grandes fêtes chrétiennes (Pâques, Pentecôte et Noël), la Toussaint est quelque chose qui se prépare collectivement et à l'avance.

Depuis plusieurs décennies, la Toussaint est l'occasion de réunir les « grandes familles » (structure familiale agrandie avec la présence de grands-parents, oncles, tantes, cousins et cousines, etc...) dans les cimetières à se remémorer les souvenirs des êtres chers disparus. Auparavant, dans les jours précédents le 1er Novembre, fête de la Toussaint, les enfants se voyaient confier par leur parents des brosses, balais et des produits ménagers afin d'aller récurer les tombes de leur famille. Les parents allaient par la suite faire les travaux nécessaires et repeindre les tombes. Depuis deux décennies, les choses ont quelque peu changées.

Ce sont des jeunes aux abords des cimetières qui s'attèlent à nettoyer, réparer les portes et vitres puis repeindre les tombes en échange de petites sommes. En Martinique, les tombes dans les cimetières sont blanches et le cimetière tout entier est peint en blanc. L'utilisation du blanc dans le deuil et la mort fait très certainement référence à l'héritage des anciens esclaves qui portaient le blanc lors des funérailles de proches disparus. Le "blanc" signifie la résurrection des corps. Aujourd'hui en Martinique, lors de funérailles, les gens portent le blanc (résurrection des corps, tradition venue d'Afrique) et le noir (couleur de tristesse, de mort, de fin, tradition venue d'Europe).

Les jours précédents la Toussaint sont donc la période annuelle du grand ménage des cimetières et donc c'est l'agitation qui règne dans ces lieux habitués au silence. Une fois les tombes nettoyées, elles sont fleuries les jours très proches ou la veille de la Toussaint. Attention cependant, s'il régnait une certaine agitation dans les cimetières, dans les quartiers l'agitation ne prévalait pas. L'ambiance était calme. L'esprit n'était pas à la fête et les réunions familiales étaient discrètes ou se faisaient de manière pudique. Auparavant, il était impensable de faire une fête chez soi les jours précédents la Toussaint.

Aujourd'hui ce silence et ce calme voulu sont très rares surtout que cette « ambiance mortuaire » ne reposait que sur la peur du jugement de ses proches voisins.

Fêtes et tradition

La Martinique étant chrétienne, elle célèbre les fêtes religieuses selon des traditions propres. Ainsi Pâques, la Toussaint et Noël c'est une gastronomie, une animation, des rites mais avant tous des grands moments de solidarité et de communion populaire.
- Carnaval
- Pâques
- Toussaint
- Noël

Publicités Google