Ilet Chancel

Ville: 
Superficie: 
80 hectares

L'îlet Chancel est le plus grand îlet de la Martinique avec une superficie d'environ 80 hectares. Il mesure 2,1km de long contre 960m de large. Son altitude maximale est de 68m. Il est l'un des dix îlets du Robert sur la côte Atlantique de l'île.

L'histoire de l'îlet Chancel aux sources les plus anciennes remonte à l'époque des Caraïbes. En 1632, les Caraïbes qui y vivaient la cèdent à Madame du Parquet, femme du Gouverneur de l'époque qui la nomme alors « île de Monsieur ». Pour s'y rendre son propriétaire n'avait qu'un petit bras de mer à franchir. Il déposait son attelage à l'écurie au bout de la Pointe qui pris plus tard le nom de Pointe l'Écurie. A sa mort, les héritiers de Du Parquet firent don de l'îlet aux Dominicains puis plus tard Dubuc de Ramville en fit l'acquisition. Il y construisit une habitation sucrerie et une poterie.

L'île porte alors le nom de Ramville jusqu'à son rachat par Monsieur de Lagrange-Chancel en 1891. En effet, cette année, un cyclone ravage les bâtiments et détruit intégralement l'île. La famille Lucy de Fossarieu qui était alors propriétaire est décimée. Seul un enfant est rescapé du sinistre. Monsieur de Lagrange-Chancel l'acquiert et l'île portera désormais son nom Chancel jusqu'à aujourd'hui.

L'îlet Chancel fait partie du patrimoine martiniquais est réputé pour la présence d'une espèce d'iguane endémique des Caraïbes : l'iguana delicatissima, appelé aussi « iguane des Petites Antilles ». C'est une espèce protégée en France. Les femelles sont généralement de couleur verte et les mâles de couleur grise. En  2006, il y en avait environ 600.

C'est aussi un refuge pour les grands oiseaux migrateurs et marins comme l'aigle Pêcheur ou Aiglon (Pandion Haliacetus) ainsi que des oiseaux sédentaires dont la tourterelle pays (Zenaida aurita) qui y niche abondamment (+ de 30 nids). C'est aussi un refude pour les chauves-souris.

C'est un site archéologique de la Martinique où il est possible de voir des vestiges de l'île notamment le four-à-chaux, la poterie et le cachot. Le four-à-chaux produisait autrefois la chaux nécessaire à la préparation du sucre et à la construction. Elle était obtenue en brûlant des coquillages et les nombreux coraux autour de l'îlet.

La poterie servait à fabriquer différentes formes de sucre. L'argile utilisée était expédiée depuis Nantes et Rouen.

Enfin, le cachot était le lieu d'enfermement des esclaves punis. La hauteur ne permettait de s'y tenir debout.

Il est possible aujourd'hui de visiter l'îlet notamment lors d'excursions en canoe-kayak au départ du quartier de de la Pointe Savane au Robert, en bateau et aussi de l'explorer avec Michel Bally qui y vit et vous fera la découvrir en calèche. Vous pourrez également vous baigner dans les magnifiques fonds blancs de la plage Trapèze qui la bordent.

L'îlet Chancel est un espace protégé, prévoyez un sac d'ordures pour ne pas y laisser vos détritus.

(Crédit photos : Ticanots.com)

 

Galerie photos: 
Plage du Trapèze
Ruines du cachot de l'îlet Chancel
Ilet Chancel
Iguane femelle à Ilet Chancel