Géographie de la Martinique: Page 2 of 3

Le climat

Climat en MartiniqueDu fait des différences de relief, la Martinique peut être séparée en deux zones par un axe Lamentin-Trinité : la zone située au sud de cette ligne peu accidentée est relativement sèche et fortement ensoleillée alors que celle du Nord dispose d’une pluviométrie très importante à l’exception d’une étroite bande côtière sous le vent.
D’un point de vue général, le climat de la Martinique, de type tropical maritime est caractérisé par la douceur des températures et une excellente ventilation rythmée par l’alizé, vent régulier procurant souvent une sensation de confort malgré une forte humidité quasi-permanente. Ces deux éléments constituent les principaux atouts offerts au secteur agricole martiniquais.

Deux saisons rythment les activités au sein de l’île : le Carême ou la saison sèche et l’hivernage ou saison des pluies.
Le Carême débute en février et s’achève en avril. C’est à cette période que le ciel est le plus dégagé et le soleil plus haut. Elle comporte une période particulièrement sèche dite « de grande sécheresse » caractérisée par un ensoleillement maximal.
Malgré le temps sec et ensoleillé qui rythme cette saison, les averses restent fréquentes mais brèves et peu intenses. L’alizé est régulier et soutenu durant cette période de l’année. La température moyenne est de 25° au cours de ces quelques mois.

Ouragan dans la zone CaraïbeL’hivernage débute en mi-juin et s’achève en novembre. Les pluies y sont intenses et durables mais séparées par quelques périodes de beau temps chaud, peu ventilées par l’alizé et très humide. C’est la saison des cyclones, ou diverses tempêtes, dépressions ou ondes tropicales qui peuvent durer plusieurs jours.
L’importance des précipitations est un élément décisif pour la croissance des cultures et les agriculteurs s’organisent en fonction des pluies pour semer leurs grains.

Publicités Google