Sports en Martinique

Le sport tient une place primordiale aux Antilles. Dès leur plus jeune âge, les enfants sont invités à pratiquer ou initiés aux différents sports. Les martiniquais hommes comme femmes pratiquent souvent du sport de la course à pied aux sports en équipe.

Dans la pratique et en terme de licenciés, le football reste le premier sport de l’île, mais des sports comme l’athlétisme, le basket, le handball, le cyclisme ou la natation occupent une place importante en nombre d’abonnés.

Course de yoles rondesSi on veut parler d’originalité en Martinique, il faudrait absolument traiter des courses de yoles qui remportent un franc succès auprès de public. Les yoles, des embarcations en bois construites pour la pêche étaient aussi utilisées par les pêcheurs qui se livraient des défis sur des parcours donnés. Au fur et à mesure des années face à l’engouement autour de ces courses, des entreprises y ont vu un moyen de marketing et de visibilité locale en sponsorisant une yole qui afficherait désormais leurs couleurs. Puis, par la suite, s’est structurée la Société des Yoles Rondes, chargée d’organiser un Tour de la Martinique. Depuis une vingtaine d’années, les yoles déchaînent les passions. Il n’y a qu’à aller à une étape du Tour de la Martinique des Yoles Rondes pour s’en apercevoir.

PSG-OM équipes du championnat de FranceAutre sport populaire, le football est encore plus suivi aux Antilles qu’en France métropolitaine. Presque tous les hommes de l’île suivent régulièrement une équipe du championnat français et malgré la distance et le décalage horaire ne rate pas une retransmission télévisuelle de leur équipe favorite. Petit à petit, les femmes ont été initiées par leurs compagnons, maris, amis à ce sport et y ont pris goût. L’importance du football est telle que lors de diffusion d’un grand match les rues et autres espaces publics sont souvent déserts.

Henry et Thuram, d'origine antillaiseChez les plus jeunes, le football représente un ascenseur social et la passion vouée à leur(s) idole(s) autrefois Henry, Anelka ou Thuram des joueurs antillais ou d’origine antillaise et maintenant Messi et Cristiano Ronaldo, icônes internationales en font le sport le plus populaire auprès des jeunes. Certains ont réussi à sortir de l’ombre pour intégrer des clubs professionnels (Emmanuel Rivière à Saint-Étienne, Johan Hartock à Lyon ou Frédéric Piquionne au Nîmes Olympique).

Les sports d’équipe (handball, basket voire rugby et volley-ball) sont également très suivis. Le basketball rencontrait un franc succès avec des fans qui suivaient attentivement les performances des champions noirs américains tel Michael Jordan, Magic Johnson ou Shaquille O’Neal.

Coralie Balmy championne française de natationLe tennis et la natation sont également populaires où les performances de Gaël Monfils tennisman d’origine antillaise et de Coralie Balmy, la nageuse formée en Martinique sont suivies lors des grandes compétitions.

L’athlétisme, premier sport auparavant en terme de licenciés, a perdu de sa superbe mais reste dans les sports les plus pratiqués sur l’île. De plus, les performances des Jamaïcains, autre île de la caraïbe pourra conquérir de nouveaux licenciés qui se rêvent en Usain Bolt, Yohan Blake, Veronica Campbell ou encore Shelly-Ann Fraser.

Thomas Voeckler, double champion de France de cyclismeEnfin le cyclisme est également l’un des sports majeurs de l’île et son Tour de la Martinique est l’un des évènements marquants chaque année. Disputé en même temps que le Tour de France, il est fréquent de voir les spectateurs suivre en même temps, les exploits de Thomas Voeckler, produit de l’école locale lors du Tour de France.

Semi-marathon de Fort-de-FranceAu rayon des grands évènements sportifs de l'année il y a bien sûr le Tour de Martinique des Yoles Rondes mais aussi le Tour Cycliste de la Martinique ou encore le semi-marathon international de Fort-de-France. Les sports de ballon disputés localement restent au niveau amateur et les équipes locales ne peuvent pas prétendre à la montée en division nationale en raison de la distance qui la sépare l'île de la métropole. En football cependant, les équipes martiniquaises participent à la Coupe de France et peuvent donc affronter des clubs professionnels français. Cela a d'ailleurs été le cas du Club Franciscain battu par le FC Nantes lors de l'édition 2014. A noter que la sélection de la Martinique, baptisée les Matininos participe comme sélection à la Gold Cup coupe des nations de la CONCACAF, la fédération d'Amérique du Nord. Elle ne peut cependant pas disputer la Coupe du Monde étant donné que l'île n'est pas une nation.

En Martinique, il faut dissocier la pratique du sport de la popularité de ceux-ci. Si les courses de yoles sont le sport le plus populaire, dans la pratique les sports de ballons restent ceux qui ont le plus de licenciés avec l’athlétisme.

Publicités Google