Astrild à joues orange

Catégorie: 
Taille (hauteur): 
10 cm
Poids: 
/
Présence: 
Espèce introduite
Longévité: 
Inconnue

Présentation

L'Astrild à joues orange de son nom scientifique Estrilda melpoda est une espèce de passereaux de petite taille appartenant à la famille des Estrildidae. Il est originaire d'Afrique de l'ouest et d'Afrique centrale.

Chez l'adulte, le dessus de la tête, du front jusqu'à la nuque est gris, avec une nuance légèrement plus sombre sur la nuque et les côtés de cou.

Les lores, le dessus de l'oeil, les couvertures auriculaires et les joues sont orange foncé, ce qui représente d'assez loin le caractère distinctif le plus remarquable. La superficie et l'intensité de l'orange est variable selon les individus, quelques-uns étant plus jaune qu'orange.

Le manteau, le dos et la zone qui va des scapulaires jusqu'aux couvertures alaires sont brun chaud. Les plumes de vol sont brun noirâtre mais les tertiaires et les secondaires sont bordées de brun plus foncé. Le croupion et les couvertures sus-caudales présentent une teinte rouge, rouge-orange ou orange légèrement plus clair.

La queue est longue et étroite lorsqu'elle est fermée, étagée et en forme de coin quand elle est déployée. Elle affiche une couleur brun noirâtre, avec un peu de rouge sur les bordures à la base des plumes et parfois du blanc sur les extrémités des rectrices extérieures. Le menton et la gorge sont blanchâtres mais la poitrine et la partie supérieure des flancs peuvent être chamois ou chamois-gris. Le ventre et la partie basse des flancs sont chamois-brun, la zone anale jaunâtre ou orange clair. Le desssous de la queue est chamois pâle.

Le bec, court et trapu, est rouge cireux ou orange foncé, l'iris est brun ou brun rougeâtre.

Les pattes et les pieds sont brun sombre.

Il n'y a pas de différence entre le mâle et la femelle.

Les juvéniles ressemblent beaucoup aux adultes. Toutefois la face est plus claire, le capuchon et la nuque sont brun ou brun-chamois au lieu de gris. Le croupion est plus pâle, moins orange brillant. Les parties inférieures sont bien plus chamoisées et moins grises que chez les adultes. Le bec est noir.

Cris et chants

L'Astrild à joues orange a une communication particulièrement riche avec pas moins de quatre cris différents étant répertoriés. Le cri de contact est une douce note haut perchée et souvent répétée. Il émet également un « srii-srii-srii-srii » enthousiaste. Son cri d'alarme est un « tsit-tsit » ou un « tsiiit-tsiit » véhément. Son chant est un recueil de nombreuses notes courtes « di-di-di-swiiii, swiiii, swiiii » ou « tsii-rii-rii, tsii-rii-rii, tsii-rii-rii ».

Présence en Martinique

L'Astrild à joues orange a été introduit récemment en Martinique en provenance d'Afrique d'où il est originaire. Il est devenu un résident nicheur depuis et est devenu une espèce commune. Il serait aussi commun à Porto-Rico.

Cette espèce fréquente la forêt clairesemée, les taillis, les savanes à graminées à basse altitude, les bords de routes ou bordures de champs avec des hautes herbes à graines.

Régime alimentaire

Les Astrilds à joues orange se nourrissent dans les hautes herbes, de graines qu'ils saisissent sur les tiges à proximité des épis. Ils s'alimentent également au sol de graines tombées. Quelques petits insectes sont également ingurgités.

Protection / Menaces

En Martinique, l'Astrild à joue orange est une espèce protégée. Ainsi c'est une espèce dont la chasse et le prélèvement dans son environnement naturel sont formellement interdits conformément à l'arrêté du 17 février 1989 statuant sur les espèces dont la chasse est autorisée dans l'île.

Au niveau mondial, cette espèce ne suscite pas de préoccupation majeure. Les populations sont stables voire même en augmentation.

Corps de l'oiseau

AZ Martinique vous propose cette fiche avec les parties du corps de l'oiseau afin de mieux comprendre nos descriptions des oiseaux que nous présentons ci-contre.

Parties du corps de l'oiseau

Publicités Google