Labbe à longue queue

Catégorie: 
Taille (hauteur): 
53 cm
Poids: 
250 à 450 gr
Présence: 
Espèce rare / Accidentelle
Longévité: 
Inconnue

Présentation

Labbe à longue queueLe Labbe à longue queue de son nom scientifique Stercorarius longicaudus est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des stercorariidés.

Le Labbe à longue queue est le plus petit et le plus léger de tous les labbes. L'adulte a les parties supérieures gris pâle ou gris brun, avec les rémiges et les rectrices noires. Les rectrices centrales sont plus longues que chez les autres labbes. En été, ces plumes sont usées ou mêmes cassées et en automne, elles sont souvent absentes.

Sur les parties inférieures, la poitrine est blanche, alors que les flancs, l'abdomen et le bas-ventre sont gris. Le dessous des ailes est uniformément sombre et seules les bases des deux primaires internes sont blanches.

Sur la tête, la calotte est noire. Le menton, les joues, les côtés de la tête et l'arrière du cou sont blanches ou jaune pâle.

Le bec est noir, les yeux sont brun foncé.

Les pattes et les doigts palmés sont noires mais les tarses sont souvent gris clair.

En plumage d'hiver, les parties inférieures et les couvertures caudales sont barrés. On peut également observer une bande pectorale sombre.

Les deux sexes sont semblables, bien que la femelle soit en générale plus foncée que le mâle.

Le juvénile a le plumage gris brun avec des barres claires sur les couvertures sus et sous-caudales. La tête est brun clair avec la calotte plus sombre.

Le juvénile sombre a la tête et les parties inférieures brun noir. Le dessous des ailes et les couvertures sous-caudales présentent des barres claires. Il existe deux sous-espèces.

Cris et chants

Labbe à longue queueLe Labbe à longue queue a pour cri le plus commun une série courte « krit-krit-krit ». Au cours des disputes territoriales, les oiseaux produisent des « krr-krr-r-r-r-... » rapides.

Son long cri typique est émis avec la tête et le cou étirés vers le haut, mais sans la parade des ailes relevées. En vol, il lance plusieurs « phew-phew-phew ».

Présence en Martinique

Le Labbe à longue queue est rare voire accidentel en Martinique. Il réside essentiellement en Amérique du Nord, dans les régions artiques et subarctiques, en Sibérie. Il hiverne dans les régions subantactiques et au large du sud de l'Amérique du Sud et de l'Afrique du Sud.

A noter que c'est un oiseau qui migre toute l'année et qui n'a pas besoin d'une saison spécifique pour migrer.

On peut l'apercevoir en Martinique que lors de sa migration entre l'Amérique du Nord et du l'Amérique du Sud et vice-versa. Il ne réside ni ne se reproduit en Martinique.

Régime alimentaire

Labbe à longue queuePendant la saison estivale, le Labbe à longue queue se nourrit de petts rongeurs vivant dans la toundra. Les lemmings constituent les proies favorites mais ils apprécient aussi les campagnols.

Le labbe survole sa proie avant de fondre brusquement sur elle.

Même si les petits rongeurs constituent l'essentiel de son alimentation, le Labbe à longue queue consomme également consomme également des musaraignes, des petits oiseaux et leurs oeufs, des coléoptères, des vers et des fruits.

En hiver, c'est vers la mer qu'il se tourne. Il y trouve des poissons, charognes et des déchets rejetés par les chalutiers en pratiquant un vol stationnaire.

Il ne se gêne pas pour voler les proies des autres oiseaux comme les sternes et les goélands en les poursuivant jusqu'à épuisement.

Protection / Menaces

Les populations de Labbes à longue queue sont assez stables et sa distribution est assez vaste. L'espèce n'est pas menacée actuellement.

Conformément à l'arrêté du 17 février 1989 statuant sur les espèces d'oiseaux autorisées à la chasse en Martinique, la chasse du Labbe à longue queue n'est pas autorisée.

Corps de l'oiseau

AZ Martinique vous propose cette fiche avec les parties du corps de l'oiseau afin de mieux comprendre nos descriptions des oiseaux que nous présentons ci-contre.

Parties du corps de l'oiseau

Publicités Google