Curaçao

Population: 
153 500 habitants (2013)
Superficie: 
444 km²
Densité de population: 
345,72
Produit Intérieur Brut par habitant: 
22,619 USD (2012)
Langues parlées: 

- Papamiento (langue officielle)
- Néerlandais

Fête nationale: 
2 Juillet (fête du drapeau)
Événements: 

- Museum Night (Visite de musées)
- Carnaval (Jours Gras)
- Restaurant Week (Novembre) : Possibilité de goûter à la cuisine locale et de manger à moindres frais dans les restaurants de l'ile
- MCB Curaçao Masters Golf Tournament
- Curaçao Baseball Week

Les lieux à visiter: 

Plages de l'île :
- Cabana Beach
- Kokomo Beach
- Kalki Beach Bar
- Jan Thiel Beach
- Boka St. Michiel
- Playa Porto Mari
- Seaquarium Beach

Galeries :
- Chichi Curaçao Serena's Art Factory
- Gallery Alma Blou
- Jean Girigory Gallery
- Nena Sanchez Gallery
- Ritz Gallery
- Yubi Kirindongo
- Serena Janet Israel

Présentation Générale

Carte de CuraçaoCuraçao est un état autonome au sein du Royaume des Pays-Bas. L'île est située à seulement quelques kilomètres au nord du Vénézuela et se trouve entre Aruba à l'ouest et Bonaire à son ouest. Les trois îles néerlandaises sont d'ailleurs surnommées îles ABC (Aruba, Bonaire, Curaçao).

La côte nord-est (au-vent) est rocheuse et battue par la houle et le vent alors que côte sud-ouest en est protégée et accueille villes, plages et la majorité des récifs coralliens. La végétation est composée d'une savane semi-aride parsemée de cactus et d'arbustres épineux.

Elle n'est pas trop soumise aux cyclones étant très au sud de l'arc antillais.

Plûtot plate, le point culminant de l'île, le Christoffelberg (du nom de Christophe Colomb) atteint à peine 375 mètres et se situe dans une réserve de faune et flore.

L'origine du nom de l'île reste inconnue. Plusieurs hypothèses existent comme celle menant au mot « cure » suite à la guérison de nombreux marins atteints du scorbut ou encore le mot « coeur » (en espagnol corazon) mal écrit par un cartographe portugais Curacau transcrit Curaçao.

La capitale est Willamstad. Les autres grandes villes sont Westpunt et Barber.

Côté économie, le PIB/habitant était de 22,619 dollars en 2012. La monnaie est le florin des Antilles.

Drapeau de CuraçaoFaisant parti du Royaume des Pays-Bas, le Roi des Pays-Bas Willem-Alexander est le chef d'état d'Aruba. Le Gouverneur est Lucille George-Wout, son rôle est de représenter la couronne hollandaise dans l'île. Le premier ministre chargé du pouvoir exécutif est Ben Whiteman (provisoire) depuis août 2015 suite à la démission de Ivar Onno Odwin Asjes.

Histoire

L'île de Curaçao est connue pour avoir été un des principaux repaires de pirates dans la Caraïbe. Elle a abrité de nombreux boucaniers aux heures de gloire de la piraterie.

Auparavant, les premiers habitants étaient les Caiquetos un groupe des Arawaks qui sont venus du Vénézuela au 4ème siècle avant J.-C. pour fuir les terribles guerriers caraïbes, les Kalinha et Wayana

L'île est accostée par Alonso de Ojeda, un lieutenant de Christophe Colomb qui prend possession de l'île au nom de l'Espagne. Il l'appela « Isla de los gigantes » du fait de la population qui était de grande taille. N'y ayant pas trouvé d'or, les Espagnols transportèrent alors les Arawaks pour travailler sur l'île d'Hispaniola et servir d'esclaves.

En 1634, les Hollandais s'approprièrent l'île et en firent un des pivots de leurs entreprises commerciales. C'est la Compagnie Néerlandaise des Indes Occidentales qui fut chargée d'administrer l'île de Curaçao. Peter Stuyvesant fut nommé Gouverneur en 1642. Il favorisa les plantations agricoles (arachide, maïs, fruits, etc), d'autres y créerent des salines.

Par la suite, Curaçao devint la plaque tournante hollandaise des activités esclavagistes. On estime qu'entre 1640 et 1863 date de l'abolition de l'esclavage dans les colonies hollandaise au moins un demi-million d'esclaves noirs y transitat.

Les différents conflits en Europe marquèrent l'île qui fut prise par les Anglais plusieurs fois, convoitée par les Français avant d'être remise définitivement aux néerlandais en 1816 lors du Traité de Paris. L'esclavage fut aboli en 1863 laissant l'économie de l'île en ruine.

C'est dans les années 1920 que l'île allait rebondir avec l'arrivée du pétrole du Vénézuela. La Dutch-British Shell Oil Company y construit l'une des plus grandes raffineries du monde. De nombreux immigrants vinrent travailler sur l'île qui avait besoin de main-d'oeuvre pour ses raffineries.

Après la Seconde Guerre Mondiale, Curaçao et les autres îles néerlandaises de la zone exigèrent plus d'autonomie vis-à-vis des Pays-Bas qui leur donnèrent une autonomie administrative considérable sous le nom d'Antilles néerlandaises puis Fédération néerlandaise d'Outremer.

En 1960, les luttes raciales et les troubles sociaux sont nombreux. La fermeture de la raffinerie Shell en 1982 augmenta considérablement le nombre de chômeurs. Depuis sa réouverture partielle en 1991 (louée à une entreprise vénézuélienne Coastal Oil Company), le gouvernement a mis en place une politique visant à développer le tourisme dans l'île.

Enfin en 2010, l'île de Curaçao est devenue un état autonome sous protectorat des Pays-Bas.

Économie

Curaçao a l'un des plus hauts niveaux de vie de la Caraïbe, dans le top 50 du classement PIB/habitants des pays du monde. Le sel a d'abord été le secteur majeur de l'économie depuis le 16ème siècle.

A partir de 1920, le raffinement de pétrole est ensuite devenu le moteur de l'économie représentant 90% des exportations locales. Puis par la suite, le tourisme est progressivement devenu prédominant notamment les croisiéristes nord-américains, sud-américains et caribéens.

Galerie photos: 
Hôtel à Curaçao
Capitale de Curaçao Willemstad
Capitale de Curaçao Willemstad
Zone désertique de Curaçao
Sommet de l'île : Christoffelberg
Flamands rose à Curaçao

Situation géographique

Publicités Google