Les proverbes créoles

Née dans la première moitié du 17ème siècle, la langue créole est une mosaïque d'une extraordinaire richesse. Aux legs amérindiens sont venus s'ajouter les dialectes des colons français, des Noirs d'Afrique de l'Ouest et, plus tard des Coolies d'Inde ou de Chine. Les proverbes créoles, contrairement à une idée reçue, ne sont pas des paroles du passé, des « pawol an tan lontan » (paroles du passé) comme on dit en Martinique. Le proverbe est immortel, éternel, et indispensable. Comme on dit en Martinique : « Pa konnet mové » (Il est mauvais de ne pas savoir). Cliquez sur le titre pour lire la moralité.

Ayen di fòs pas bon

Rien de force n'est bon.
Moralité : Les choses obtenues par usage de la force ne peuvent être profitables.

Bannann jonn pa ka vini vèt

Les bananes jaunes ne deviennent pas vertes.
Moralité :

Le vieillissement est irréversible.

Bèf douvan bwè dlo klè

Le bœuf de devant boit de l'eau claire.
Moralité : Premier arrivé, premier servi.

Bèf fon pa konèt malè bèf món

Le bœuf des fonds ne connaît pas le malheur du bœuf des mornes.
Moralité : A chacun ses problèmes, peu importe les apparences.

Bèf gra pa konèt doulè bèf mèg

Le bœuf gras ne connaît pas la douleur du bœuf maigre
Moralité :

Dans des situations différentes, nous ne faisons pas face aux mêmes problèmes rendant difficile de comprendre l'autre.

Bèl pa ka tchuit an kannari

La beauté ne sait pas cuire un canari.
Moralité : Ce n'est pas parce que l'on choisit une belle femme ou un bel homme que l'on sera heureux.

Bénéfis rat sé pou sèpan

Le bénéfice du rat revient au serpent
Moralité : Bénéfice mal acquis finit entre les mains de plus mauvais que soi.

Bon acha pa komen

Bon achat n’est pas courant.
Moralité : Faire de bonnes affaires est rare.

Bon kok ka chanté an tout' poulayé

Un bon coq chante dans tous les poulaillers.
Moralité : Il faut savoir s’imposer partout.

Bon maché kouté chè

Bon marché coûte cher
Moralité : La pingrerie peut coûter très cher.