Quiscale merle

Catégorie: 
Taille (hauteur): 
23 à 27cm
Présence: 
Espèce fréquente
Longévité: 
Jusqu'à 15 ans

Présentation

Quiscale merleLe Quiscale merle de son nom scientifique Quiscalus Lugubris est une espèce d'oiseaux de la famille des ictéridés. C'est un oiseau qui au fil des année a su se « domestiquer » en devenant très familier avec les humains, n'hésitant pas à se nourrir sur les tables des restaurants et balcons.

C'est un oiseau commun et abondant dans la partie tropicale du Nouveau Monde.

Le mâle adulte a le plumage entièrement noir, présentant même un léger reflet violet. La queue est relativement longue mais plus courte que chez les autres quiscales. Elle est graduée et cunéiforme (à étages).

Le bec noir est solide, légèrement courbé à son extrémité. Les yeux sont blanc jaune vif.

Les pattes et les doigts sont noirs.

Quiscale merle femelleLa femelle est différente. Son plumage est plus terne virant sur le gris. Elle possède une partie charbonneuse sombre sur les parties supérieures. La queue est brun noir avec un léger reflet vert terne.

Les parties inférieures sont plus claires, avec la gorge blanche, la poitrine gris-chamois, les flancs et le bas-vendre brun grisâre.

Sur la tête, la calotte et le cou sont gris-brun. On peut voir un sourcil blanc constrastant avec les lores et les courvertures auriculaires gris-brun.

Le juvénile ressemble à la femelle mais il a les yeux foncés devenant plus clairs petit à petit. La jeune femelle est brune alors que je le jeune mâle est plus foncé. Dès lors qu'il a quitté le nid, il présente des « paquets » de plumes noires qui apparaissent sur le plumage brun.

On trouve huit sous-espèces séparées en deux groupes, l'un avec des femelles plutôt brunes et l'autre avec des femelles noires.

Cris et chants

Quiscale merlesLe Quiscale merle émet quelques « chuck » et des sifflements en guise d'alarme. Le sifflement est souvent réservé aux dangers venant du ciel, ou quand l'oiseau est très excité. Le « chuck » est davantage utilisé vers les prédateurs terrestres.

Le cri le plus courant est un « queek-queek-queek-queek-queek » perçant.

Les cris et les chants varient selon la distribution géographique et la sous-espèce.

Présence en Martinique

Le Quiscale merle est très certainement l'oiseau le plus présent en Martinique. Il est quasiment impossible de ne pas le voir si vous venez visiter l'île à moins bien sûr que vous ne prêtiez pas attention aux oiseaux. Quand bien même, il ne se gênerait pas pour venir becter du pain sur votre table au restaurant.

Il est résident dans les îles des Petites Antilles et dans le nord de l'Amérique du Sud. On le retrouve donc au Venezuela dans certaines régions, la Colombie, les trois Guyane mais aussi au Brésil.

Le Quiscale merle vit dans les zones découvertes, les cultures avec des arbres, et parfois le long de galeries forestières.

Il peut très bien aussi vivre aux abords des habitations humaines et dans les villes.

Régime alimentaire

Quiscale merleLe Quiscale merle se nourrit de détritus et de déchets de nourriture. Il se nourrit sur les plages, sur le sable eou dans les rochers, le plus souvent en petit groupe.

Souvent il gratte la terre pour se nourrir cherchant des insectes et autre invertébrés.

Protection / Menaces

Dans son habitat, le Quiscale merle est en abondance. Ce n'est pas une menace menacée actuellement ou faisant l'objet d'une protection particulière.

Bien que pas menacée et en très nombreuse en population, cette espèce n'est pas autorisée à la chasse en Martinique selon l'arrêté du 17 février 1989 statuant sur les espèces dont la chasse est autorisée.

Corps de l'oiseau

AZ Martinique vous propose cette fiche avec les parties du corps de l'oiseau afin de mieux comprendre nos descriptions des oiseaux que nous présentons ci-contre.

Parties du corps de l'oiseau

Publicités Google